Deutsch · Français

Biel Notre Amour

Doris Leuthard, s'il vous plaît, n'enterrez pas la ville de Bienne !

Lire la lettre pour Doris Leuthard


Madame la présidente de la Confédération

S'il vous plaît, n'enterrez pas la ville de Bienne !

Nous sommes Bienne. Nous sommes ceux qui devraient vivre les prochaines décennies dans une ville qui ne serait plus qu'un immense chantier. Dans une ville qui perdrait plus de 100 maisons et verrait 750 superbes arbres, si importants pour son climat, être abattus.

Deux grandes jonctions au centre-ville feraient perdre son âme à notre Bienne. A côté de la gare, le trou serait si grand qu'on pourrait y placer toute la vieille ville de Nidau. Nous ne pouvons pas imaginer cela.

Nous vous en prions Doris Leuthard: n'enterrez pas la ville de Bienne.

Nous sommes devenus actifs. Avec plus de mille cyclistes, nous avons organisé un concert de rue. Inlassablement, nous avons marqué les arbres qui devraient être abattus pour laisser la place à cette monstrueuse autoroute. Avec 4'000 Biennoises et Biennois, nous avons manifesté à travers la ville.

Nous nous sommes organisé et avons récolté des signatures. Nous pouvons vous en remettre plus de 10'000 aujourd'hui. Ces signatures viennent du cœur, car nous aimons Bienne.

Chère Doris Leuthard, s'il vous plaît, n'enterrez pas Bienne.



Nous avons besoin de ton aide!

Faire un don!

Soutiens la résistance avec un badge!

Aller au shop!


Afficher le texte de pétition Masquer le texte de pétition

Madame la Présidente de la Confédération,
Mesdames et Messieurs les conseillères et conseillers fédéraux,

À Bienne sont projetés les kilomètres d'autoroute les plus chers de l’histoire suisse: la branche ouest de l'autoroute A5 coûtera au moins 2,2 milliards de francs. L'axe ouest de l'A5 traverse les villes de Bienne et de Nidau. Les deux jonctions au centre-ville et leurs tranchées à ciel ouvert de plus de 200 m de long et d'une profondeur pouvant aller jusqu'à 18 m ouvrent une plaie béante et irréparable en déchirant le tissu urbain. De plus, les zones de détente que sont le lac et les Prés-de-la-Rive seront coupés de la ville pendant au moins 15 ans.

Des avenues, des parcs et des quartiers entiers doivent céder leur place à l'axe ouest de l’A5: Environ 745 arbres devraient être abattus et plus de 100 bâtiments détruits. Plusieurs de ces bâtiments sont dignes de protection patrimoniale. La construction de l'axe ouest de l’A5 nécessite des interventions massives dans les flux des nappes phréatiques - avec des risques non calculables pour l'eau souterraine potable. De plus, ces interventions mettent en danger la substance bâtie existante: de nombreux bâtiments du centre-ville sont construits sur pieux, le sol est extrêmement instable et peut réagir à des changements très sensibles.

L'axe ouest de l’autoroute A5 est le résultat d'une planification obsolète. Les jonctions prévues ne résolvent pas les problèmes de circulation dans l'agglomération et ne sont pas d'importance nationale.

La branche ouest sous cette forme est inutile et, non seulement elle ne décharge pas, mais génère un trafic supplémentaire dans les quartiers.

Il existe des moyens nettement moins onéreux, plus efficaces et plus respectueux de l'environnement pour améliorer la mobilité de la région.

Nous vous demandons donc de suspendre le projet général pour la construction de l'axe ouest de l’autoroute A5 à travers le centre-ville de Nidau et de Bienne et d'élaborer une variante plus actuelle et durable.

Il n'existe pas d'intérêt national pour la construction de l'axe ouest de l’autoroute A5 sous sa forme actuelle. 2,2 milliards de francs sortis des caisses publiques pour une autoroute de ville qui ne résous pas les problèmes existants – ce n'est pas justifié ni justifiable !